Un mot ,vous pose problème ? Pas de panique le lexique est là!

La Phytothérapie

 

L'extraction :

L'extraction est une technique de séparation chimique qui utilise un moyen d'extraction pour séparer sélectivement un ou plusieurs composés d'un mélange sur la base de propriétés chimiques ou physiques. Le moyen d'extraction (alcool,eau etc...) est pas ou peu miscible avec les composants principaux du mélange alors que le composé à extraire possède plus d'affinité avec le moyen d'extraction qu'avec les composants principaux du mélange.


L'Acupuncture

 

Le qi :

Le qi est l'énergie vitale qui circule à travers tous les êtres vivants et l'univers.

L'enképhaline :

Petit peptide neuroactif qui, avec les endorphines, est impliqué dans la régulation de comportement et de l'analgésie. La morphine et les opiacés (substance contenant de l'opium) se fixent sur les récepteurs des endorphines et enképhalines, provoquant les mêmes effets mais plus intenses.

L'autoclave :

Sorte de chaudron métallique qui se clôt hermétiquement par la pression intérieure de la vapeur contre le couvercle et résistant à des températures très élevées.

Une synapse :

Zone de contact entre deux ou plusieurs neurones, elle assure la transmission de l'information entre un neurone émetteur et un neurone récepteur.

L'endomorphine :

Substance endogène (produite sans apport extérieur) sécrétée par l'hypophyse, comparée à la morphine pour ses propriétés analgésiques.

 

La Massothérapie

 

L’effleurage :

Cette technique de massage intervient au début et à la fin de toutes les manœuvres intenses, ou encore au milieu d’une séance. L’effleurage consiste en un glissement fluide et délicat de la main qui, posée à plat, exerce une pression constante.  Il possède un effet calmant et apaisant sur le système nerveux en envoyant de messages de relaxation au cerveau via les transmissions nerveuses sensorielles de la peau.  Il aide à préparer le corps à une action de massage plus en profondeur. Il est aussi agréable après des gestes vigoureux comme la pression ou le pétrissage. Ceci fait de l'effleurage un geste de transition utile entre différents mouvements ou entre différentes parties du corps.

Le pétrissage :

Après avoir préparé le corps par un effleurage, on peut utiliser le pétrissage pour provoquer un étirement ferme et apaisant.  Le pétrissage implique une pression plus intense, exercée généralement par le pouces, les doigts ou le talon de la main. La peau est malaxée plus ou moins vigoureusement pour tendre, soulever et déplacer les muscles. Il s'agit de comprimer les tissus vers les os pour débarrasser les muscles des toxines. Le pétrissage est plus approprié pour les parties charnues du corps comme les épaules, la base du cou, le menton et le bord externe des oreilles.

La pression :

Quelquefois, toute la main ou l'avant-bras peuvent être requis pour appliquer une pression, par exemple pour pousser ou appuyer sur les épaules ou la poitrine. Ces mouvements travaillent sur le relâchement des couches musculaires du corps les plus profondes. D'autres fois, les doigts ou les pouces seront utilisés pour agir sur le système énergétique du corps en appliquant une pression pour le relâchement d'une zone précise, ou acupression, sur des points situés le long des méridiens (canaux énergétiques ). Les points de pression peuvent être sensibles, aussi votre pression devra être ferme mais sans causer de douleur inutile. La pression sur ces points avec les pouces ou les doigts doit être graduelle et maintenue quelques secondes avant d’être relâchée lentement.

La friction :

La friction permet d’évacuer les dépôts graisseux et d’éliminer les déchets accumulés en profondeur. On l'utilise pour atténuer l'effet "peau d'orange" avec le massage anti-cellulite ou après le sport, dans le cadre de la récupération (prévention des courbatures notamment) avec le massage sportif. Appliquées avec les doigts, le talon ou le côté de la main, ces manipulations utilisent des mouvements de frottement et de hachure.  Ces mouvement vigoureux réchauffent et stimulent la circulation en apportant chaleur et énergie dans la zone travaillée. Ces manipulations sont utiles pour détendre les fibres musculaires et les tissus conjonctifs rendus compacts après une longue période de tension. Les mouvements de friction sont stimulants et énergisants. Les mains du masseur déplacent la peau et le tissu sous-jacent sans quitter la région à traiter. La mobilité de la peau limite l'amplitude du mouvement exercé sur la partie du corps. Les muscles subissent une action de roulement, ce qui développe l’élasticité des tissus.  Effectué sur les régions charnues du corps, le pincement produit un effet très agréable.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site