Conclusion

 

En somme, les médecines douces bien que considérées comme alternatives ont montré leur efficacité contre de nombreuses pathologies. Depuis la révolution industrielle, on a pu constaté l'abandon des médecines naturelles au profit de la médecine allopathique. En revanche vers les années 1960, on assiste à une renaissance de cette médecine.                                                        

L'allopathie traite une grande diversité de maladies comme les cancers  et a de nombreux effets secondaires, tandis que la médecine naturelle soigne de nombreuses pathologies mineures tout en étant efficace et spécifique à chaque être humain. Par ailleurs, cette médecine a un atout de taille, elle provoque peu d'effets secondaires chez le patient. L'Homme dépend de la nature puisque c'est son environnement direct, elle contribue donc à son développement. C'est pourquoi, la médecine douce aide au bon fonctionnement de l'organisme car il existe une véritable corrélation entre la Nature et l'Homme.

Ainsi les médecines allopathique et naturelle sont complémentaires.


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×